Saturday, September 20, 2008

Poem written by Sergio Ortiz, translated into French by Rania S. Watts

Une étoile est née des ténèbres,
les mains et les pieds, exemplaires
l'atome étant donné prendre.

Je ne dépends pas de l'amour, mais dans votre cas
Je ferais quelques concessions. J'habillerai le lit,
vous apprenez aux enfants à décider.

Il y a juste une autre chose à laquelle je demanderais de vous.
Ces histoires que j'écris, vous pourraient pardonner
les mots je choisis ?

No comments:

Post a Comment

Blog Archive

Followers