Wednesday, September 17, 2008

Poem Written by Sergio Ortiz and translated by Rania S. Watts

Le fait de tomber

Nous séparons un petit mon garçon,
nous nous désintégrons, si nous ne faisons pas
touchez chacun d'autres les coeurs
quand nous mesurons qui nous sommes.

Quand notre regard n'est pas concentré
sur nos yeux - nous sommes troublés
par quoi nous voyons. Nous tournons
'autour et 'autour comme les congés tombant.

En reculant est le meilleur
quand le temps a mal compris le reste.
Nous séparons un petit mon garçon,
nous nous désintégrons.

No comments:

Post a Comment

Blog Archive

Followers


Typying